Ouverture à la rentrée 2017

Master 2 Management de l'innovation

2 octobre 2017

Contact
Sylvain Lenfle
Envoyer un courriel
Les stratégies d'innovation, la conception des produits, le management des projets innovants ont connu depuis plus de vingt ans, dans le monde entier, des crises et des mutations qui ont renouvelé les théories et les pratiques de la conception et de l’innovation. Le master 2 Management de l’innovation a été créé justement pour mettre l’accent sur le processus de conception innovante.

Ce programme s’attache à l’analyse des activités de conception qui peuvent produire de l’innovation de rupture. Pour ce faire, le M2 s’appuie sur les avancées de la recherche pour proposer une formation aux méthodes, aux raisonnements et aux organisations de l’innovation et de la conception innovante sur la double dimension :

  • des raisonnements et des méthodes : méthodes de créativité, théorie C/K, etc. ;
  • des modes d’organisation adaptés à la conception innovante : projets d’exploration, organisations ambidextres, start-up, réseaux, cluster, fablab, etc.

Le master 2 Gestion de l’innovation comporte deux parcours (cliquez ci-dessous pour télécharger la plaquette de votre parcours) :

Il s’adresse aux personnes confrontées à la question de la conception et de l’innovation : ingénieurs, designers, architectes, managers en entreprise, cadres de collectivités territoriales, entrepreneurs, membres de communautés d’innovation, innovateurs sociaux, etc.

Un comité de pilotage regroupant des acteurs du monde de l’innovation (start-up, laboratoires de recherche, grandes entreprises, chercheurs académiques, etc.) aura pour objet de débattre collectivement du contenu et des principes pédagogiques de la formation.

Interview de Sylvain Lenfle, responsable national du master Management de l'innovation, et de Gilles Garel, directeur de l'EPN Innovation

Quelle(s) raison(s) vous ont poussé à mettre en place ce nouveau master Management de l'innovation ?

Par son histoire et son identité, le Cnam entretient un lien fort avec la thématique de l’innovation. Il propose déjà des diplômes d’établissement sur le sujet mais ne dispose pas de diplôme de niveau master, reconnu au niveau national, en management de l’innovation. De surcroît, s’il existe des masters de management de l’innovation en formation initiale (management de la technologie et de l’innovation à Dauphine, projet innovation conception à Polytechnique, innovation et transformation à Centrale) ou des mastères spécialisés dans les établissements consulaires (par exemple à l’EM Lyon ou Grenoble école de Management), on ne trouve pas de diplôme public équivalent en formation continue sur le territoire national. Cette offre de master comble donc une carence importante.

Le programme de ce master répond-il à des préoccupations particulières au secteur de l'innovation ?

La capacité des firmes à concevoir des innovations de rupture est devenu un enjeu majeur pour leur compétitivité. Pourtant, on sait aujourd’hui la difficulté pour les entreprises à s’engager dans ces processus de conception innovante car elles sont avant tout organisées pour renouveler leur offre de manière incrémentale (par palier). Si l’innovation peut, pour les innovations incrémentales, se gérer selon des processus réglés, la recherche de l’innovation de rupture relève de processus de conception innovante spécifiques. Cette capacité à mettre en place des processus adaptés à l’innovation de rupture constitue aujourd’hui un enjeu majeur pour les organisations. L’enjeu du master est donc de fournir aux élèves les outils d’analyse pour comprendre et piloter ces processus, transversalement aux différents secteurs d’activité (industrie, services, secteur associatif).

Quelle(s) plus-value(s) en termes de compétences ce cursus va-t-il apporter au public qui y sera formé ?

Le master s’appuie sur les avancées les plus récentes de la recherche en management de l’innovation et de la conception innovante pour accompagner les élèves dans leur montée en compétences tant sur la question des raisonnements et des méthodes (présentation des différentes méthodes de créativité, théorie C/K) que des modes d’organisation adaptés à la conception innovante (projets d’exploration, rôle des communautés, des « fablabs », etc). Ils seront ainsi à même de prendre des postes dans le domaine de la conception innovante : chef de projet d’innovation, responsable d’études innovation (marketing amont, veille, anticipation), responsable R&D, marketing, stratégie, design, animateur de communauté d’innovation ou de tiers lieux innovants.

Quel succès attendez-vous pour ce master Management de l'innovation ?

Depuis plusieurs années, le Cnam a développé ses formations en management de l’innovation via des certificats de spécialités et un MOOC, « Fabriquer l’innovation », qui a rencontré un grand succès pour sa première édition. Le master viendra compléter cette stratégie. Nous visons dans un premier temps une promotion d’une vingtaine d’auditeur·rice·s qui constitueront la première brique du futur réseau des « Cnamiens » experts en management d’innovation, une communauté que nous espérons très innovante.

Propos recueillis par Laurent Ibri.